Mayenne : En grande difficulté, le Refuge de l’Arche suspend l’accueil des animaux blessés

Le parc installé à Château-Gontier (Mayenne) accueille des animaux sauvages abandonnés ou maltraités. En proie à des difficultés financières, il suspend l’activité de son centre de sauvegarde, pour une « durée indéterminée »
Publié le: 2023-12-06 12:38:28
Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipisicing elit. Accusamus quos id harum qui eos libero fugit distinctio, iste similique quibusdam
Créé il y a bientôt 50 ans, le Refuge de l’Arche abrite quelque 1.300 animaux, la plupart exotiques, sur son site de Château-Gontier en Mayenne. Mais depuis quelques semaines, la situation financière de cet étonnant zoo , dont l’ensemble des animaux ont été abandonnés ou retirés par la justice à leur propriétaire, se complique, notamment en raison de l’inflation. « Le budget électricité a dépassé celui consacré à l’alimentation de notre millier de pensionnaires, alertait il y a quelques jours l’association. À cela s’ajoutent les 200.000 euros que le Refuge consacre au Centre de sauvegarde Valentine & Jacques Perrin. » Concernant cette seconde activité, le premier site touristique de Mayenne (85.000 visiteurs annuels) a finalement pris une décision radicale : suspendre l’accueil et la prise en charge de nouveaux animaux blessés, et ce pour une « durée indéterminée ». Près de 1.500 animaux y ont été accueillis l’an dernier, principalement des oiseaux, mais aussi des mammifères issus de la faune locale, la plupart ayant été soignés et relâchés dans la nature. En cas de découverte d’un animal blessé ou en perdition, il faut donc désormais contacter le Centre vétérinaire de la faune sauvage et des écosystèmes des Pays-de-la-Loire. Les recettes du Refuge de l’Arche, qui abrite fauves, singes, antilopes, ou reptiles et emploie 32 salariés, proviennent principalement des billets d’entrée (48 %) et des subventions publiques (26 %). Une vaste campagne de dons vient d’être lancée dans plusieurs commerces du département et via un site Internet . « Si chaque Mayennais donnait 1 euro, ça serait 306.000 euros de récoltés et cela nous permettrait de poursuivre nos actions », indique la direction.
Source:

Quelques suggestions